C’est quoi tracer ?

Commençons par une définition :
Tracer c’est représenter schématiquement à l’aide de traits.
De façon plus générale tracer c’est laisser une trace. Dans le domaine pictural, tracer signifie dessiner, esquisser, représenter, figurer ou former.

Dans mes ateliers, vous allez tracer au sens large. Vous allez poser vos points, vos traits et vos taches.


Pourquoi des points, des traits et des taches ?

points traits et taches en couleurs

Toute démarche créative a son point de départ. Avant de se lancer dans une technique artistique ou dans la représentation complexe d’un sujet, il est important de connaitre vos outils et d’identifier le moyen avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise. Ceux avec lesquels vous prenez plaisir à tracer.

Les points, les traits et les taches , sont les 3 éléments clés de l’expression picturale.


tracer en couleur
L’expression plastique est à la portée de tout le monde, il suffit de se le permettre !


faire des taches ce n'est pas sale !
Faire des taches ce n’est pas sale !
Libérer son potentiel créatif c’est facile.

+ d’infos sur les ateliers

Groupes de 10 personnes maxi.
Matériel entièrement fourni.
Prévoir une tenue adaptée (blouse ou vêtements qui ne risquent pas les traces de peinture).
Ateliers ados à partir de 12 ans.


Le point

Petits points

Le point est le plus simple des éléments graphiques. Il peut se résumer à une empreinte de doigt, être posé comme un tampon avec l’outil de votre choix, déposé méticuleusement. Ils sont parfois bien rangés ou plus dispersés.
Les points créent des constellations ou deviennent masse.


Le trait

Traits frisés

Le trait suit le mouvement de la main. Il en épouse toutes les courbes. Il peut être fin, fluide, courbe, droit, ouvert, fermé, épais ou multiple…
Le trait forme la forme et devient dessin.
La main guide le trait, elle est le rail et lui le wagon, laissant la trace de leur passage sur le support.


La tache

Tâche coulée

La tache est une masse. Ni point, ni trait, elle occupe la place. Liquide ou plus pâteuse, la tache est la plus sauvage des traces. Elle peut être jetée, coulée, soufflée… Elle couvre ou glisse et permet de laisser divaguer l’imaginaire par sa forme et ses courbes.


A l’origine

L’apparition du dessin remonte à l’époque préhistorique.
Les parois de nombreuses grottes sont couvertes de figures, pour la plupart animales, tracées avec du charbon, des oxydes, de la terre ou même gravées. On peut y voir autant des empreintes de mains que des formes géométriques ou des bestiaires émouvants, laissant le visiteur troublé par leur justesse.

Points et bâtons / Grotte de Niaux / Ariège
Tracer c'est dessiner, figurer, illustrer. Grotte de Niaux - Ariège
Bouquetin / Grotte de Niaux / Ariège
tracer des mains sur les parois des grottes - Préhistoire - Grotte de Chauvet
Mains positives / Grotte de Chauvet

Qu’il s’agisse d’évocations symboliques ou de rapports à la magie des forces de la nature, ces dessins sont les plus lointaines manifestations d’une pensée créatrice.
Depuis, le dessin a traversé toutes les époques de l’Histoire jusqu’à nos jours. L’Homme n’a de cesse de dessiner son univers, qu’il soit réel, symbolique, mystique ou imaginaire. Il utilise le tracé comme vecteur d’informations, comme illustration ou comme moyen d’expression. C’est un langage universel.

Fermer le menu